Procès de Marciano : une audience tendue

L’examen de l’affaire opposant les héritiers du feu Ahmed Réda Guedira à Joseph Marciano a été repris, hier matin, au tribunal de première instance de Casablanca. Cette séance a commencé par un incident : le bâtonnier du barreau de Rabat, Mohamed Ziane, qui s’est constitué au profit de la partie civile, les héritiers Guédira, a demandé le report du procès. Étonnement des juges car les plaignants sont épaulés depuis le 17 avril par un avocat qui a déjà présenté ses demandes civiles. Et l’avocat de Joseph Marciano, Me El Mostafa Ibrahimi, de reprocher à Me Ziane cette attitude qui n’a d’objectif à ses yeux que de faire traîner le dossier.
L’avocat de l’accusé a rappelé à Me Ziane qu’une telle attitude n’est pas digne d’un bâtonnier et d’un ex-ministre des Droits de l’Homme.
L’affaire a failli dégénérer lorsque Me Ziane a lâché un juron et tenté de s’en prendre à son collègue. Après la plaidoirie de ce dernier, l’affaire a été mise en délibéré pour le 17 juillet.
A rappeler que les héritiers Guedira ont poursuivi Joseph Marciano pour captation d’héritage : les plaignants estiment que l’accusé les a dépossédés du patrimoine de leur père.
Celui-ci n’est autre que Mohamed Réda Guedira qui n’est autre que l’ex-conseiller de Feu SM Hassan II.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *