Quatre ans de prison ferme à l’encontre de trois fauteurs de troubles à Fès.

Le tribunal de première instance de Fès a prononcé, lundi, des peines de 4 ans de prison ferme, assorties d’une amende de 500 dirhams, à l’encontre de trois fauteurs de troubles, apprend-on mardi de sources judiciaires. Les mis en cause ont été condamnés pour leur participation à des actes de vandalisme survenus le lendemain de la manifestation du 20 février dernier, précise-t-on de même source. Les casseurs ont été poursuivis, entre autres, pour «participation à une manifestation non-autorisée», «vol qualifié», «destruction de biens publics et privés» et «atteinte à l’ordre public».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *