Rabat : l’imam de la mosquée Badr fait de la critique ciné

Leila Marrakchi et le film "Marock" enflamment aussi les minbars. Vendredi dernier, lors de son prêche hebdomadaire, l’imam de la mosquée Badr à Rabat, vrai bijou architectural "narguant" l’Avenue "Fal Ould Oumeir" et l’Avenue "al Abtal", a déversé sa colère sur le film "Marock" et sa réalisatrice. Avec des mots à peine voilés, il avait fait le lien entre cette œuvre cinématographique et le sionisme! "Que fait le ministère des Habous et Affaires islamiques dont relève ces mosquées ?", s’interroge une source ayant eu à supporter les délires dudit imam.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *