Ramadan : l’offre dépasse la demande

L’approvisionnement des marchés reste suffisant et régulier durant le mois sacré de Ramadan et l’offre dépasse la demande, ce qui a permis une baisse des prix de nombreux produits comestibles, a indiqué la commission interministérielle chargée du suivi de l’approvisionnement des marchés et des prix de produits de base. Lors de sa réunion ordinaire consacrée, mardi, à la situation de l’approvisionnement dans l’ensemble des marchés, la commission a fait état d’une baisse des prix des produits alimentaires entre le 1er et le 12 Ramadan. Le prix de la tomate a baissé de 90 % par rapport à l’année dernière, se situant à moins de deux dirhams le kilo, idem pour la pomme de terre (-10 %), l’huile de table (-11%), les viandes blanches (-15 %), précise un communiqué du ministère des Affaires économiques et générales faisant état d’une stabilité des prix des autres denrées alimentaires et ce dans l’ensemble du territoire national. D’autre part, les opérations de contrôle des prix menées par les commissions locales entre le 12 et le 24 août 2010 ont permis de relever 564 contraventions relatives au non affichage des prix, à l’absence de facture ou encore au refus de vente, précise la même source, ajoutant que les contrevenants seront déférés en justice. Pour ce qui est du contrôle de qualité, les éléments de l’office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires ont contrôlé environ 80 tonnes de denrées alimentaires lors de l’importation, de même qu’ils ont effectué 1.570 visites de terrain ayant permis de saisir et condamner certains produits impropres à la consommation. Il s’agit, précise-t-on, de 685 kg de produits alimentaires, 21.000 bouteilles d’huile d’olive périmée, 8,2 tonnes de viandes blanches, 583 kg de saucisses, 2.400 litres de lait et dérivés, 13 tonnes de poissons, 250 kg de miel, 2.300 œufs, outre 3.000 plats prêts à manger. La commission interministérielle qui se réunit deux fois par semaine regroupe des représentants des départements des Affaires économiques et générales, de l’Intérieur, du Commerce, de l’industrie et des nouvelles technologies, de l’Agriculture et de la pêche maritime et de l’énergie, des mines et de l’environnement.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *