Recensement des populations à Tindouf : L’ONU interpelle l’Algérie

Recensement des populations à Tindouf : L’ONU interpelle l’Algérie

La résolution 1979 sur le Sahara marocain, adoptée, mercredi 27 avril, à l’unanimité des membres du Conseil de sécuirité de l’ONU, préserve et renforce l’ensemble des acquis engrangés par le Maroc, au cours des dernières années, à la faveur de la présentation de son «Initiative d’autonomie». C’est ce qu’indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération. Ainsi le Maroc s’est félicité de cette résolution qui prolonge le mandat de la Minurso jusqu’au 30 avril 2012, et interpelle, pour la première fois, l’Algérie en lui demandant l’enregistrement, par le Haut Commissariat aux réfugiés (HCR), des populations dans les camps de Tindouf. Pour la première fois, le Conseil de sécurité demande solennellement au Haut Commissariat aux réfugiés de continuer à œuvrer pour la réalisation de l’enregistrement des populations des camps de Tindouf, se faisant, ainsi, l’écho de l’appel lancé dans ce sens par le secrétaire général, conformément au mandat du HCR et à sa pratique établie. Le Conseil reconnaît que le recensement, refusé obstinément par l’Algérie, depuis plusieurs décennies, constitue un préalable juridique incontournable pour une protection internationale effective des populations retenues dans les camps de Tindouf et un instrument indispensable pour leur permettre d’exprimer leur volonté, dans le cadre des interviews individuelles. Ainsi, les multiples démarches entreprises par le Royaume auprès des membres du Conseil de sécurité et les contacts étroits maintenus avec le secrétaire général des Nations Unies ont permis à ces derniers de mesurer à leur juste valeur les explications délivrées, les argumentaires présentés, les informations fournies et les appréciations partagées sur ce sujet. Par ailleurs, dans cette résolution, le Conseil a réaffirmé la prééminence, la validité et la crédibilité de la proposition marocaine, présentée le 11 avril 2007 au secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, et s’est félicité des «efforts sérieux et crédibles du Maroc pour aller de l’avant vers un règlement». Le Conseil de sécurité de l’ONU rappelle, en outre, «qu’il fait sienne la recommandation formulée dans le rapport du 14 avril 2008 du secrétaire général selon laquelle il est indispensable que les parties fassent preuve de réalisme et d’un esprit de compromis pour aller de l’avant dans les négociations». Prenant note des quatre rounds de négociations tenus sous les auspices du secrétaire général et des pourparlers informels continus à Manhasset (USA) et Mellieha (Malte) et se félicitant des progrès faits par les parties pour entrer dans des négociations directes, le Conseil de sécurité se félicite également de l’accord des parties d’explorer des approches innovantes et des sujets de discussions. Aux termes de la résolution adoptée mercredi, le Conseil demande aux parties de continuer de faire preuve de volonté politique et de travailler dans une atmosphère propice au dialogue afin d’engager plus résolument des négociations de fond et de garantir ainsi l’application de ses résolutions 1754 (2007), 1783 (2007), 1813 (2008), 1871 (2009) et 1920 (2010) ainsi que le succès des négociations, en accordant une attention aux idées contenues dans le dernier rapport du secrétaire général de l’ONU, notamment les notions de représentativité et de bonne gouvernance. Ces mêmes idées figurent parmi les propositions «innovantes» présentées par la délégation marocaine lors des derniers rounds de pourparlers informels pour faire avancer le processus, rappelle-t-on. La résolution invite, également, les parties à coopérer avec les Nations Unies et à renforcer leur implication en vue de réaliser des progrès vers une solution politique. En ce sens, le Conseil réaffirme son «soutien sans réserve à l’engagement pris par le secrétaire général et son envoyé personnel d’œuvrer en vue d’une solution à la question du Sahara».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *