Réorganisation et mouvement dans les rangs de la police à Casablanca

Il n’y aura plus de brigades criminelles à chaque sûreté au Grand Casablanca. Elles seront désormais réunies à la préfecture de police du boulevard Zerktouni. En conséquence, dès aujourd’hui, des brigades criminelles spécialisées (banditisme, économique, trafic de drogue,etc) seront créées à Casablanca. Toutefois, des brigades urbaines ont été installées, depuis vendredi dernier aux différentes sûretés de la ville de la métropole aux têtes desquelles des chefs des brigade urbaine de la police judiciaire (BUPJ) ont été désignés. A ce propos, Mohamed El Ôudri est désigné à la tête de BUPJ de Mohammedia, Aziz Kamal El Idrissi à Derb Soltan-El Fida, Ahmed Mouhib à Ben M’sik-Sidi Othmane, Abdelghani Kida à Aïn Chok-Hay Hassani, Abdelhak Bouzrara à Aïn Sebaâ-hay Mohammedi et Saleh Boukhlal à Sidi Bernoussi-Zenata. Quant à Abdellah Louardi, qui était chef de la police judiciaire à Hay Hassani-Aïn Chok, il a été désigné comme chef de la sûreté du port de Casablanca. Alors que Mustapha El Garnaoui, qui était chef de la PJ à Mohammedia, a rejoint Laketami, chef du service préfectoral de Casablanca pour devenir son adjoint. Par ailleurs, le commissaire Mustapha Bezzaz, qui était chef de la PJ à Marrakech, a été promu au poste de chef du service préfectoral de la même ville.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *