Report au 7 mai du procès de l’usine «Rosamor»

Le tribunal de première instance de Casablanca a décidé, mercredi, de reporter au 7 mai l’examen de l’affaire de l’incendie de l’usine «Rosamor» qui a fait un grand nombre de morts et de blessés parmi les salariés. Le report de ce procès, dont c’est la première audience, a été décidé à la demande des avocats des mis en cause afin qu’ils puissent préparer leurs dossiers. Le propriétaire de la société Rosamor et son fils, gérant de ladite société, sont poursuivis pour «absence des conditions et des équipements de sécurité nécessaires à la préservation de la vie des salariés, homicide et blessures involontaires et non assistance à personnes en danger». Une troisième personne est également poursuivie dans ce procès «pour incendie involontaire de biens immobiliers et biens meubles causant la mort de plus d’une personne et blessant d’autres». Un communiqué du Parquet général avait précisé, mardi, que les investigations menées par la police judiciaire ont montré que l’incendie est dû à une erreur humaine après qu’un mégot soit tombé sur des produits inflammables. Le ministre de l’Intérieur,  Chakib Benmoussa a annoncé mercredi que 49 corps parmi les victimes de l’incendie ont été identifiés jusqu’à présent et remis à leurs familles pour inhumation, soulignant que les autorités compétentes s’emploient à l’identification des autres corps.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *