Report de l’affaire d’Assirate Al Moustakim

Miloudi Zakaria, le chef spirituel du groupe «Assirate AL Moustakim»(le droit chemin) et ses treize disciples qui ont dilapidé à mort, samedi 23 février 2002, le jour de l’Aïd Al Adha, Fouad Al Kardoudi ont comparu lors d’une deuxième audience tenue hier matin devant la chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca. Seulement, cette dernière a été reportée, une fois encore, au mercredi 27 novembre 2002, pour la convocation, pour la deuxième fois, de six témoins. Ces derniers ont été convoqués lors de la première audience. Mais personne d’entre eux n’a répondu favorablement à la convocation de la Cour.
Rappelons qu’au moment de la prière d’Al Maghrib du samedi 23 février, au quartier Sidi Moumen, préfecture de Hay Mohammdi-Aïn Sebââ, Casablanca, un membre d’Assirate Al Moustakim, Mohammed.O, a accosté Fouad Al Kardoudi qui titubait sous l’effet de la drogue et de l’alcool. Ce dernier n’a pu avaler le reproche que Mohamed O. lui avait fait et il l’a poignardé. Un geste qui a chauffé les nerfs des autres membres du groupe du «droit chemin» qui transporté leur «frère» aux urgences de Sidi Othman ont décidé de dilapider l’agresseur. Effectivement, ils ont passé à l’action en le tuant par lapidation. L’enquête policière menée en son temps a permis l’arrestation de quatorze membres de ce groupuscule constitué de marchands ambulants dont l’âge ne dépasse pas la trentaine.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *