Report de l’examen de l’affaire du meurtrier de Taroudant

La Chambre criminelle près la Cour d’appel d’Agadir a décidé, mardi, de reporter au 12 octobre prochain l’examen de l’affaire du meurtrier de neuf enfants à Taroudant, arrêté le 7 septembre courant. Ce report a été décidé, lors de la première audience consacrée à cette affaire « pour examen du dossier et préparation de la défense », à la demande des avocats du prévenu désignés dans le cadre de l’assistance judiciaire, de la défense de l’observatoire national des droits de l’enfant qui s’est constitué partie civile et du bâtonnier du barreau d’Agadir au nom des familles des victimes . Le meurtrier Abdelhadi H., né en 1962 à Taroudant, est poursuivi, notamment pour assassinats en série avec préméditation, usage d’arme, torture, actes violents, viol sur mineur, rapt et séquestration de mineurs.
Les faits remontent au 20 août dernier lorsque des ossements ont été découverts dans deux endroits à proximité de « Oued Louaer », à Taroudant. L’enquête, qui a duré 18 jours, a permis d’identifier l’auteur des crimes après la découverte, à proximité des ossements, d’un papier sur lequel figurait le nom en français de l’auteur de ces crimes avec l’inscription: « Je jure par Dieu que je me vengerai quoi qu’il advienne ». Le mis en cause est passé aux aveux. Le lendemain, la reconstitution des faits a montré que le meurtrier choisissait ses victimes parmi les enfants à la gare routière de la ville qu’il entraînait dans un terrain vague au lotissement Soussia au quartier Lamhaita où il avait élu domicile.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *