Report du procès des personnes impliquées dans des actes de vandalisme à Tétouan et Chefchaouen.

La chambre criminelle près la Cour d’appel de Tétouan a reporté au 17 mars le procès des personnes impliquées dans des actes de vandalisme commis le 20 février dernier à Tétouan et Chefchaouen.
La Cour a également rejeté la requête du collectif de défense d’une mise en liberté provisoire de ces personnes (14 à Tétouan et 6 à Chefchaouen) poursuivies pour désobéissance civile, coups et blessures, outrage à la police judiciaire et constitution d’une bande de criminels. En plus de ces chefs d’accusation, un des jeunes du groupe de Tétouan est poursuivi pour tentative de meurtre. Plusieurs interpellations avaient eu lieu lors de ces événements, la plupart de mineurs ont été remis à leurs parents.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *