Report du procès en appel des membres du réseau Laâroussi

La Chambre criminelle du 2ème degré de la Cour d’appel à Salé a reporté, lundi, au 19 novembre le procès en appel de 31 membres du réseau Laâroussi, spécialisé dans le trafic de stupéfiants et le vol de voitures de luxe. Ce report a été décidé suite à une requête de la défense qui a demandé à la Cour un délai supplémentaire pour lui permettre de consulter l’expertise médicale de l’accusé principal Ahmed Laâroussi alias Ch’rif. Ce dernier n’avait pas été auditionné par la Cour en 1ère instance en raison de son état de santé mentale, comme l’avait affirmé sa défense en première instance. Dix-neuf membres de ce réseau avaient été condamnés le 6 février dernier à des peines allant de 2 mois à 10 ans de prison ferme. Douze autres prévenus, dont 8 policiers et une femme, avaient été acquittés. Les accusés sont poursuivis, chacun en ce qui le concerne, pour «constitution de bande criminelle, trafic de stupéfiants, vols qualifiés, falsification de documents administratifs et de plaques minéralogiques, participation à un crime, fuite d’un lieu de détention, corruption, détention illégale d’armes à feu, non dénonciation d’un crime, enlèvement et séquestration».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *