Restructuration du poste frontalier Guergarate

Le ministre de l’Intérieur, Chakib Benmoussa, et le secrétaire d’Etat à l’Intérieur, Saâd Hassar, se sont enquis, mercredi 28 octobre, du projet de restructuration du poste frontalier Guergarate dans la province d’Aousserd, et du dispositif de contrôle, de sécurité et de surveillance du trafic tranfrontalier à ce poste. MM. Benmoussa et Hassar ont suivi à cette occasion des explications sur le projet de restructuration du poste de Guergarate (380 km au sud de Dakhla) qui a été doté en août dernier d’un scanner mobile pour camions et conteneurs, le premier du genre à l’échelle des provinces du Sud, pour accompagner la forte augmentation du trafic transfrontalier et contribuer à la lutte contre la fraude sous ses diverses formes. Scindé en deux phases, le projet de restructuration de Guergarate porte sur l’aménagement de huit hectares et la mise en place d’importantes infrastructures, liées notamment au renforcement de l’approvisionnement en eau potable et de l’alimentation en électricité et du réseau de télécommunications, à la réalisation d’espaces d’accueil et de stationnement, et au renforcement de l’armature urbaine de ce site pour en faire un pôle urbain important au sud du Royaume. MM. Benmoussa et Hassar ont effectué une tournée aux bureaux des services de douane, de la Sûreté nationale, de contrôle sanitaire et d’accueil, à la salle du scanner mobile pour camions et conteneurs et à d’autres dépendances relevant du poste de Guergarate.
Le scanner mobile pour camions et conteneurs de Guergarate devrait  permettre aux services douaniers exerçant aux frontières avec la Mauritanie d’effectuer leurs contrôles de manière sensiblement plus rapide et plus efficace. De janvier à octobre 2009, le volume des échanges de marchandises au poste de Guergarate a atteint 27.000 tonnes pour une valeur globale de près de 750 millions DH.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *