réunion entre Abdelouahed Radi et Abbas El Fassi sur les réformes constitutionnelles.

La réunion entre l’USFP et l’Istiqlal au cours de laquelle les dirigeants du parti ittihadi devaient demander au Premier ministre Abbas El Fassi d’aborder la question des réformes constitutionnelles a bel et bien eu lieu dimanche 6 mars. Toutefois, rien n’a filtré encore au sujet de cette rencontre à haute teneur politique. Contacté par ALM, Abdelouahed Radi, premier secrétaire de l’Union socialiste des forces populaires (USFP), s’est abstenu de donner les détails de la réunion ayant eu lieu dimanche entre des dirigeants de l’USFP et le parti de l’Istiqlal. «Il s’agit d’une réunion ordinaire entre les deux partis qui n’a rien de spécial. Je ne suis pas censé donner à la presse des comptes rendus des réunions du parti», a indiqué M. Radi. A noter que, selon un membre du comité exécutif de l’Istiqlal, qui a souhaité garder l’anonymat, certains istiqlaliens avaient affirmé, mercredi 2 mars, lors de la réunion hebdomadaire de ce comité, que la position actuelle de l’USFP par rapport à la revendication d’une réforme constitutionnelle et la menace du retrait du gouvernement «rentre dans le cadre de l’opportunisme et de la surenchère politique».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *