Rumeurs non fondées…

Une rumeur circulant dans les milieux journalistiques espagnols aux îles Canaries a fait écho de l’existence de « 80 immigrés clandestins d’origine subsaharienne bloqués entre les frontières du Maroc et de la Mauritanie. Selon une source informée, cette rumeur serait non fondée. Car, affirme la source, il n’existe pas de zone « no man’s land » entre le Maroc et la Mauritanie et la frontière entre les deux pays connaît une fluctuation normale sur la route reliant Dakhla et Nouadhibou. En plus, il est normal que des immigrés clandestins tentent de transiter par cette région afin de passer au Maroc dans l’objectif d’embarquer clandestinement vers les îles Canaries, affirme notre source. Mais, certains milieux algéro-espagnols essayent d’utiliser ce genre de rumeurs pour faire croire à l’existence d’un territoire vide entre les deux pays frères à savoir le Maroc et la Mauritanie.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *