Sahara : la France soutient l’autonomie

La France a rappelé jeudi le "caractère constructif" du plan marocain pour le Sahara, à l’occasion d’une rencontre du ministre français des Affaires étrangères, Philippe Douste-Blazy, avec le ministre délégué aux Affaires étrangères, Taieb Fassi-Fihri.  «Nous avons déjà souligné le caractère constructif de la démarche marocaine», a souligné le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Jean-Baptiste Mattéi.
 «Les idées que nous ont présentées les Marocains et qui devraient être soumises dans les prochains jours aux Nations unies semblent fournir une base possible pour une reprise des négociations», a ajouté le porte-parole.
«Alors que ce dossier est dans l’impasse depuis plusieurs années, le processus qui s’ouvre offre la possibilité de déboucher sur une solution politique agréée par l’ensemble des parties dans le cadre des Nations unies», a conclu M.Mattéi. Le porte-parole a indiqué qu’il n’y aurait pas de rencontre avec la presse à l’issue de la rencontre de M. Douste-Blazy avec M.Fassi-Fihri.
 Le Maroc doit présenter en avril au Conseil de sécurité (CS) un projet de règlement prévoyant l’octroi de l’autonomie, dans le cadre de la souveraineté marocaine, au Sahara.
Le Polisario, soutenu par l’Algérie, réclame l’autodétermination du peuple sahraoui". Il a rejeté le plan marocain. Ce plan s’articulerait autour de trois axes: «la souveraineté du Maroc, la prise en compte des particularités sociales et culturelles de la région et des critères internationaux en matière d’autonomie», selon le ministre marocain de la Communication Nabil Benabdallah.
 Alger, qui est en faveur de l’autodétermination, s’est ralliée en 2003, au plan Baker, du nom de l’ancien secrétaire Etat américain James Baker, prévoyant un référendum d’autodétermination à l’issue d’une transition de quatre à cinq ans.
Le Conseil de sécurité de l’ONU prévoit de tenir des consultations sur la question du Sahara le vendredi 20 avril, a annoncé, mercredi 4 avril, le président du Conseil pour le mois en cours, l’ambassadeur britannique, Emyr Jones Parry.
M. Parry, qui présentait le programme mensuel du Conseil, a également indiqué que ce dernier envisage de voter la résolution sur le mandat de la MINURSO lors d’une réunion prévue le vendredi 27 avril. Il a, en outre, fait savoir que le rapport du Secrétaire général sur le Sahara devrait être soumis aux membres du Conseil le lundi 16 avril. Le mandat de la MINURSO, rappelle-t-on, arrive à expiration le 30 avril.

• Qods Chabâa (avec AFP)

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *