Saisie des deux derniers numéros de TelQuel et Nichane

Le SNPM a dénoncé dimanche la saisie des deux derniers numéros des hebdomadaires TelQuel et Nichane estimant qu’«il n’existe aucune loi au Maroc qui interdise les sondages». Le SNPM dénonce cette saisie administrative, rappelle qu’il n’existe aucun texte de loi qui règlemente les sondages au Maroc, réclame le respect de la liberté de la presse et demande à ce que toute décision de saisie à l’avenir soit du ressort de la justice et non des départements administratifs comme il  est d’usage, a-t-il affirmé dans un communiqué. Les deux derniers numéros de TelQuel et de Nichane  ont été saisis par le ministère de l’Intérieur pour avoir publié samedi un sondage -effectué en partenariat avec le journal français Le Monde- sur le bilan des 10 premières années de règne de SM le Roi Mohammed VI.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *