Samir Abdelmoula démissionne de la présidence du Conseil de la ville de Tanger.

Samir Abdelmoula démissionne de la présidence du Conseil de la ville de Tanger. Après la multiplication des critiques acerbes adressées à la gestion contestée de ce membre du Parti Authenticité et Modernité (PAM), le jeune maire a fini par jeter le tablier, lui et quatre autres membres du Conseil de même couleur politique hier, mercredi 20 octobre. «Nous avons pris cette décision après de longues concertations avec les instances nationales et régionales du parti. Ces dernières ont compris notre point de vue et notre décision, prise de notre plein gré. Notre décision a pris en considération en premier lieu les intérêts et l’avenir de la ville de Tanger ainsi que ses habitants», explique M. Abdelmoula dans un communiqué de presse rendu public par le PAM. Cette décision intervient après que des partis politiques de Tanger ont dénoncé le laxisme que connaît la gestion de la ville ces derniers mois. Avec la démission de Abdelmoula, le PAM ne compte désormais qu’une seule mairie, celle de Marrakech avec Fatima Zahra Mansouri.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *