Séisme à Haïti : aucune victime marocaine

Quatre Marocains de la Mission des Nations unies pour la stabilisation en Haïti (Minustah) sont sains et saufs, a-t-on appris lundi auprès de la Mission du Maroc à New York. Il s’agit d’un membre du personnel de la Minustah, Mohamed Cherkaoui Malki, et de trois volontaires au sein de la mission des Nations unies, Azzouz Ben El Mouaffaq, Nabil Morchid et Bouchra Zejjaji. «Sur instruction du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Taïeb Fassi Fihri, la mission permanente du Maroc auprès de l’ONU, en l’absence de contingent militaire marocain au sein de la Minustah, s’est enquis auprès des départements concernés des Nations unies, de l’éventuelle présence de civils marocains travaillant à Haïti au moment du tremblement de terre de mardi dernier», a déclaré l’ambassadeur, représentant permanent du Royaume auprès de l’ONU, Mohamed Loulichki, contacté par la MAP. M.Loulichki a ajouté que «quatre Marocains, un membre du personnel de la Minustah et trois volontaires, sont sains et saufs, et que les services de la Mission du Royaume ont pu s’assurer auprès de M. Cherkaoui de leur sort».
Contacté par la MAP depuis New York, Cherkaoui Malki, en service au sein de la Minustah depuis 2005, a affirmé «n’avoir jamais vu ça de (ma) vie». «C’est un désastre», a-t-il dit. «J’étais en voiture, quand la terre a tremblé. Au départ, je pensais avoir eu une crevaison. C’est en descendant de mon véhicule pour inspecter les pneus que j’ai compris qu’il s’agissait d’un séisme», a-t-il dit par téléphone à la MAP depuis Port-au-Prince. «A ce moment là, deux maisons de part et d’autre de la rue se sont effondrées à un mètre de ma voiture. Dieu merci, je l’ai échappé belle», a ajouté cet ancien membre de la Mission des Nations unies en République Démocratique du Congo (MONUC).  Concernant ses compatriotes du corps des «Volontaires des Nations unies», présents depuis 2008 en Haïti, Bouchra Zejjaji qui était dans sa maison au moment du séisme, a été, grâce à Dieu, épargnée. Quant à Azzouz Ben El Mouaffaq, il se trouvait à une centaine de kilomètres au nord de la capitale Port-au-Prince, alors que Nabil Morchid est actuellement en congé au Maroc, a précisé M. Cherkaoui. Le séisme qui a frappé Haïti mardi dernier a fait quelque 70.000 morts, selon le gouvernement haïtien.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *