Selon la ligue des partisans de l’autonomie au Sahara marocain : Selon la ligue des partisans de l’autonomie au Sahara marocain

La ligue des partisans de l’autonomie au Sahara marocain a vigoureusement dénoncé la persistance de l’Algérie à dresser des obstacles devant les pourparlers sur le Sahara, faisant ainsi perdurer les souffrances des Sahraouis séquestrés dans les camps de Tindouf, en Algérie. «Le régime militaire algérien se trouve impliqué dans les tentatives visant à semer la brouille et à faire obstacle en permanence aux négociations, afin de servir son propre agenda qui a conduit à la dispersion des Sahraouis depuis plus de 36 ans», indique un communiqué de la ligue. L’ONG déplore le «silence de la communauté internationale» face à cette situation, et la tient pour «responsable de la poursuite des violations des droits de l’Homme dans les camps de Tindouf». La ligue s’est déclarée, en outre, totalement attachée au processus de négociations en cours sous l’égide des Nations Unies entre les parties au conflit, sur la base du projet d’autonomie. Elle a également appelé le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, et les organisations internationales et arabes des droits de l’Homme à «amener le régime algérien à lever la main du dossier du Sahara et à mettre fin aux pratiques inhumaines et aux graves violations des droits de l’Homme dans les camps» de Tindouf. La ligue des partisans de l’autonomie au Sahara a, de même, réitéré «sa pleine adhésion à la transition démocratique au Maroc et au contenu de la nouvelle Constitution en termes de consécration des droits de l’Homme et de promotion du dialecte hassani et de la culture sahraouie». Elle a appelé le régime algérien et le Polisario à mettre à profit le climat de démocratie avancée qui prévaut au Maroc et à coopérer avec le Royaume pour mettre fin à ce différend artificiel

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *