Seminaire sur la mise en oeuvre de l’Examen périodique universel

La mise en oeuvre de l’Examen périodique universel (EPU), un nouveau mécanisme institutionnel visant à faire le suivi des engagements des Etats parties aux instruments internationaux des droits de l’Homme, a été au centre du séminaire francophone, qui a ouvert ses travaux samedi à Rabat, à l’initiative du ministère de la Justice. Selon les participants à cette rencontre, organisée en collaboration avec l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) et le Haut commissariat des Nations Unies aux droits de l’Homme (HCDH), l’EPU sera présenté pour la première fois par un premier groupe de pays, dont le Maroc, au cours du mois d’avril prochain. Cette expérience permettra d’asseoir les bases d’une pratique dans le domaine de la promotion et de la protection des droits de l’homme.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *