Settavex en Bourse

Le secteur textile se porterait-il bien? La société Settavex est en train de finaliser un grand projet d’agrandissement de son unité de production à Settat. C’est l’un des objectifs de l’emprunt obligataire visé par le CDVM  en date du 9 décembre dernier et portant sur un montant global de 120 millions de dirhams, réparti en une tranche cotée et une tranche non cotée. A la direction de l’entreprise, l’on précise que cet investissement servira à l’élargissement de la gamme des produits, au renforcement des articles à valeur ajoutée et à flexibiliser l’outil de production.
Avec l’ALE signé entre le Maroc et les Etats Unis, Settavex cherche à renforcer sa position sur le créneau des exportations directes et indirectes, dans une logique de l’amélioration de la flexibilité et à la réactivité de l’offre marocaine des produits finis.  Créée en 1990 avec un investissement de 900 millions de dirhams, l’entreprise semble avoir bien résisté à la crise qui frappe le secteur. Le processus industriel, 100% intégré, depuis la filature, la préparation, la teinture, le tissage, le finissage jusqu’à la révision y est sans doute pour quelque chose dans cette bonne santé.  De plus, Settavex intervient dans la niche particulièrement épargnée du tissu jean, du flat, du velours et du tissu professionnel, une activité relativement épargnée par la furia asiatique, particulièrement la Chine. A noter que 55% des produits transformés au Maroc sont exportés vers l’Europe. La consommation locale absorbe 15%, alors que le double va vers le Maghreb, le reste vers l’Afrique et le Moyen-Orient. En 2004, le chiffre d’affaires du groupe a frôlé 700 millions de dirhams, pour des parts de marché évaluées à 45%. Pour le futur, les projections sont optimistes. Du point de vue effectif, le nombre d’emplois passera de 437 actuellement à 550 à l’horizon 2008, en corollaire avec l’évolution des ventes. Les ventes nationales passeront sur la même période de 11.555 tonnes à 16.291 tonnes. Avec l’ALE signé avec les USA, l’entreprise prévoit de porter ses exportations vers ce pays (600 tonnes actuellement) à 2000. Un rythme beaucoup plus élevé que celui prévu sur l’Union européenne. Dans ce marché, les exportations de Settavex passeront de 4 500 en 2005 à 5500 en 2009. Avec des unités de production au Mexique (Puebla), en Espagne (Valence, Bergara et Barcelone) et au Maroc, Settavex bénéficie de l’avantage proximité avec ses différents marchés. 
Dans le portefeuille des clients, figurent quelques grandes marques comme la Redoute (France), Otto (Allemagne), Zara (Espagne), Benetton (Italie), Gap (USA) et toute une kyrielle de grandes surfaces comme C&A (Hollande), Marks & Spencer (Grande Bretagne) ou les Galeries Laffayette.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *