Sheraton d’Oran : le refus américain

Un problème d’ordre politique se pose à l’aboutissement du projet de construction de l’hôtel Sheraton d’Oran, rapporte la presse algérienne. Le financement du projet à 64% par des Libyens met le groupe américain Star Wood, propriétaire de la chaîne hôtelière Sheraton, dans l’embarras. Star Wood conteste que la gestion de l’hôtel soit confiée aux Libyens. Cette même source fait état du refus de Star Wood de donner son label au nouvel hôtel en construction à Oran, le Sheraton. Le groupe conteste l’architecture de cet édifice, dont les travaux de réalisation ont été confiés à une société chinoise.. Cependant, le véritable problème semble être d’ordre politique. Le groupe américain propriétaire de la chaîne hôtelière Sheraton, «Star Wood», conteste le fait que le financement du projet soit en majorité libyen et, par conséquent, le management de l’hôtel Sheraton d’Oran confié aux Libyens.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *