SM le Roi inaugure le barrage Hassan II à Midelt

SM le Roi inaugure le barrage Hassan II à Midelt

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a inauguré, lundi, le barrage Hassan II, situé sur l’Oued Moulouya à 20 km de la ville de Midelt, dont le coût global est de 700 millions DH. Le barrage Hassan II, d’une capacité de stockage de 400 millions de m3, a pour objectifs la sécurisation des besoins en eau des périmètres de la petite et moyenne hydraulique le long de l’oued Moulouya à l’aval de cet ouvrage, avec une superficie dominée de 7000 ha. Cet important ouvrage, le plus haut en béton compacté au rouleau au niveau national avec une hauteur de 115 mètres, permettra d’assurer un volume régularisé de 100 millions de m3 par an.
Lancé en 2001 et mis en eau en 2006, le nouveau barrage ouvre la voie au renforcement de l’irrigation des périmètres de la basse Moulouya équipés sur près de 65.000 ha et mis en eau depuis une trentaine d’années. Il permettra aussi l’amélioration de la protection de la moyenne Moulouya et les infrastructures en aval contre les inondations, ainsi que la contribution à la sécurité notamment du complexe Mohammed V-Mechraâ Hammadi. Le barrage contribuera à la protection de la retenue du barrage Mohammed V contre l’envasement et mobilisera un volume de près de 7 millions de m3 pour le soutien de l’approvisionnement en eau potable des zones de Midelt, Zaida, Missour et les centres ruraux avoisinants. Financé par le Budget général de l’Etat et le Fonds koweïtien pour le développement économique arabe, le projet est constitué du barrage et de ses ouvrages annexes comprenant la dérivation provisoire, deux évacuateurs de crues, une vidange de fond, une prise pour l’eau potable et une prise agricole. A cette occasion, des explications ont été fournies au Souverain sur le projet de construction du barrage Tamalout sur l’Oued Ansegmir (35 km au sud-ouest de Midelt). Ce barrage est destiné à répondre à la demande pressante des agriculteurs et de la population de la vallée d’Ansegmir, affectés par une baisse inquiétante du niveau de la nappe. Réalisé par le secrétariat d’Etat chargé de l’Eau et de l’Environnement, ce projet, d’un coût estimé à 400 millions de DH, sera financé par le Budget général de l’Etat et le Fonds koweïtien pour le développement économique arabe, pour un délai prévisionnel de réalisation des travaux de 36 mois.
Avec une capacité de stockage de 50 millions de m3, le barrage Tamalout permettra de régulariser un total de 39 millions de m3 par an et d’assurer l’irrigation d’un périmètre de plus de 5.000 hectares plantés d’arbres fruitiers à l’aval du barrage et l’alimentation en eau potable des agglomérations avoisinantes. Il ne manquera pas d’impulser l’économie régionale et de soutenir le développement du tourisme écologique et rural de la vallée d’Ansegmir et sa région. Des explications ont également été fournies au Souverain sur le projet d’alimentation en eau potable du cercle de Midelt à partir du barrage Hassan II, d’un investissement total de 491 millions de DH. Ce projet, dont le financement sera assuré par l’Office national de l’eau potable (ONEP) et un prêt de la Banque japonaise pour la coopération internationale (JBIC), profitera à 12 communes rurales ainsi que la ville de Midelt, soit une population de 136.000 habitants. Il vise la sécurisation et la pérennisation des infrastructures hydrauliques en milieu urbain et la généralisation de l’accès à l’eau potable et contribuera à l’amélioration des conditions de vie et de santé des citoyens de la région.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *