SM le Roi lance 80.000 logements pour les FAR

Ce sont 80.000 logements sociaux à travers le Maroc qui seront construits au profit du personnel des Forces armées royales (FAR). C’est un projet colossal, dont le coup d’envoi a été donné, samedi à Salé, par SM le Roi Mohammed VI, Chef suprême et Chef d’état- major général des FAR. Le Souverain a procédé, à la 1-ère BAFRA à Salé, à la pose de la première pierre pour le lancement des travaux de ce projet. Ce dernier fait l’objet d’une première convention de partenariat à laquelle s’ajoutent trois autres, dont la cérémonie de signature a été présidée par le Souverain, le jour même au palais royal de Rabat.
La construction des logements répond à l’intérêt que porte SM Mohammed VI aux membres des FAR, tous grades confondus, pour qui ce projet permettra d’améliorer leurs conditions socio économiques et d’accéder à la propriété. Le personnel des FAR devra, en effet, bénéficier de conditions avantageuses en termes de qualité et de financement, compte tenu de leur mobilité professionnelle, de logements à titre locatif à proximité de leurs casernements. Dans le souci de maintenir les coûts à un niveau socialement acceptable, le Souverain a donné ses hautes instructions pour faire profiter ce projet des avantages accordés au logement social tels que l’aide directe de l’Etat.
Et ces avantages ne seront pas limités aux militaires en activité, puisque le projet bénéficie, également, aux ressortissants de la Fondation Hassan II pour les oeuvres sociales des anciens militaires et anciens combattants.
En détail, le projet consiste en la construction de 30.000 logements locatifs et 50.000 au titre de l’accès à la propriété. Sa réalisation, qui s’étale sur six ans, nécessitera un coût global de 16 milliards de dirhams.
La première tranche de ce chantier gigantesque, qui démarre donc à la première base aérienne des FAR à Salé, porte sur la construction d’une cité résidentielle de 1200 logements.
Ce projet sera concrétisé dans le cadre d’un partenariat signé par plusieurs parties, dont le ministre de l’Intérieur, Chakib Benmoussa, le ministre des Finances et de la Privatisation, Fathallah Oualalou et le ministre délégué auprès du Premier ministre chargé de l’Administration de la Défense nationale, Abderhaman Sbai.
En ce qui concerne la seconde convention de partenariat, elle porte sur la délocalisation de certaines installations militaires. Celles-ci sont situées au «Camp Ben Tachfine» à Marrakech.
L’accompagnement des enfants des ressortissants de la Fondation Hassan II pour les œuvres sociales des anciens militaires et anciens combattants, ainsi que des pupilles de la Nation, lauréats des écoles et instituts dans leur recherche d’emploi a fait l’objet d’une troisième convention de partenariat.
A cette dernière s’ajoute une autre axée sur la formation, le perfectionnement et éventuellement la reconversion des militaires retraités ressortissants de la Fondation Hassan II pour les  œuvres sociales au sein des établissements de  l’Office de la formation professionnelle et de la Promotion du travail (OFPPT). Les anciens militaires et anciens combattants, mais aussi leurs enfants et les pupilles de la Nation peuvent en profiter.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *