SM le Roi lance l’école de l’avenir

Accompagné de SAR le Prince Moulay Rachid, SM le Roi a effectué une tournée dans différentes salles d’études de l’école Lalla Aïcha où le Souverain s’est enquis du déroulement de la rentrée scolaire en cours, qui a connu l’inscription de 6,5 millions d’élèves et étudiants, à l’échelle nationale. La réforme de l’enseignement, entamée depuis cinq ans, s’est caractérisée par la progression de certains indices, notamment la hausse du nombre du taux de scolarisation et des inscrits dans les différents cycles de l’enseignement. Selon les données statistiques du ministère de l’Education nationale (MEN), le taux de scolarisation des enfants de 6 ans a atteint plus de 90% et  il est prévu qu’il atteindrait 97% à l’horizon 2009. Des efforts ont également été entrepris dans le cadre de la lutte contre l’abandon et la rupture scolaires, se traduisant par une série de mesures pour la scolarisation des enfants âgés de 4 à 5 ans, ce qui permettra la création d’emplois et le soutien de l’investissement des jeunes dans ce secteur. Le ministère a également prévu des cours de soutien scolaire dans les écoles en coopération avec les associations des parents d’élèves et les administrations des écoles et le renforcement du contrôle pédagogique, pour contrecarrer l’absentéisme. Le ministère a aussi prévu une série de mesures destinées à ancrer les valeurs de la citoyenneté et du patriotisme. Pour ce faire, les élèves sont tenus de saluer le drapeau et d’entonner l’hymne national tous les matins dans les établissements scolaires en vue de leur inculquer l’amour de la  Patrie et l’attachement aux valeurs nationales.  SM le Roi a par la suite visité une salle multimédia équipée en matériel informatique, marquant ainsi le lancement du programme national de généralisation des technologies de l’information dans les établissements de l’enseignement. Avec un coût de plus d’un milliard de dirhams, ce programme permettra de doter l’ensemble des établissements scolaires (plus de 8600 collèges et lycées), à l’horizon 2008, de salles multimédia connectées à Internet.
 Etalé sur une période de trois années, ce programme s’articule autour de trois axes. Le premier est celui des «infrastructures». Il consiste à doter chaque établissement scolaire d’une salle multimédia équipée du nombre d’ordinateurs nécessaires à l’accomplissement du volume horaire minimal prévu par l’élève et ce, en fonction du cycle auquel il appartient.
Le nombre d’ordinateurs nécessaires s’élève ainsi à plus de 100 mille ordinateurs. Par ailleurs, des connexions à Internet seront mises en place.
Le deuxième axe est celui de la «formation». Il vise à préparer les enseignants et les cadres administratifs à une utilisation effective des outils TIC, qui seront mis à leur disposition. Plusieurs types de formation sont ainsi prévus, dont l’initiation à l’information qui bénéficiera à 230 mille enseignants, la formation sur l’usage des outils TIC dans les programmes scolaires (10 mille enseignants) et la formation sur la maintenance (plus de 700 techniciens). Le troisième axe est le «développement des contenus pédagogiques». Il concerne la mise à disposition de contenus TIC adéquats, ainsi que le développement de contenus pédagogiques adaptés à l’enseignement au Maroc. L’année scolaire 2005-2006 verra le déploiement des équipements précités dans plus de 3000 établissements scolaires. Dès la première année de ce programme, il sera procédé à la couverture de 75% des collèges et lycées et 25% des écoles primaires.
Le Souverain a ensuite procédé à la remise de cartables et de fournitures scolaires au profit d’élèves démunis.
Cette opération s’inscrit dans le cadre du programme national d’aide à la scolarisation, dont la première édition a été lancée l’année dernière à Fès. Etalé sur une période de trois ans, ledit programme porte sur la distribution de manuels scolaires et de cartables aux élèves démunis, essentiellement dans le monde rural, les zones péri-urbaines et  les anciennes médinas. Il vise à encourager la scolarisation des enfants, contribuer à la baisse du taux d’abandon scolaire et à développer la solidarité avec les familles.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *