SM le Roi préside un Conseil des ministres

SM le Roi préside un Conseil des ministres

Sa Majesté le Roi Mohammed VI  a présidé lundi 20 octobre 2008, au Palais Royal de Casablanca, un Conseil des ministres. Il a été procédé à l’examen et à l’approbation d’importants projets de lois et de décrets, ainsi que de plusieurs accords internationaux.
Au début de ce conseil, le Souverain, a donné ses Hautes instructions aux membres du gouvernement pour se pencher sur le traitement des causes et conséquences des inondations résultant des importantes précipitations qu’ont connues plusieurs régions du Royaume. SM le Roi a ainsi engagé le gouvernement, et à travers lui, les autorités publiques concernées à sensibiliser les populations à éviter de résider dans les zones exposées aux dangers des inondations. Par la suite, le Conseil a entamé l’examen de son ordre du jour. En tête des textes adoptés par le conseil figurent le projet de loi de Finances 2009, ainsi que les projets de textes législatifs et réglementaires l’accompagnant. Le conseil a également procédé à l’examen et à l’adoption d’un certain nombre de projets de textes importants. Dans le cadre de la préparation des prochaines échéances électorales, le conseil des Ministres a entériné un projet de loi modifiant et complétant la loi portant Code électoral. Ce projet de permettre aux jeunes et aux femmes d’apporter une contribution efficiente à l’action politique, conformément aux Hautes directives royales énoncées dans le discours d’ouverture du Parlement, en particulier celles relatives à la réduction de l’âge d’éligibilité de 23 à 21 ans, et au renforcement de la représentativité de la femme au sein des conseils élus. Par ailleurs, le Conseil des ministres a adopté des projets de textes législatifs et réglementaires portant sur l’organisation de la révision exceptionnelle des listes électorales générales et des listes relatives aux chambres professionnelles. S’agissant du Plan «Maroc Vert», le Conseil des ministres a approuvé une série de projets de lois et de décrets, constituant un cadre institutionnel y afférent. Il s’agit en particulier, de la mise en place de l’Agence pour le développement agricole, et de l’Office national de la sécurité sanitaire des denrées alimentaires, et de l’encadrement juridique de la sécurité de ces denrées. A noter que le conseil a adopté une série de textes portant sur la promotion, la modernisation et l’organisation du secteur de la pêche. Il a aussi été procédé à l’adoption d’un projet de loi portant création de l’Agence Nationale de l’Investissement en remplacement de la Direction des investissements extérieurs. Dans le cadre du dialogue, le conseil a entériné un certain nombre de décrets visant à améliorer la situation administrative et matérielle d’un certain nombre de catégories de cadres et d’agents administratifs, techniques, judiciaires, médicaux et d’enseignement. C’est ainsi qu’a été adopté, un décret visant à améliorer la situation des personnels de la Sûreté Nationale, des Forces Auxiliaires et de la Protection Civile. D’autres textes relatifs notamment au statut des agents d’autorité, à l’instauration du passeport biométrique, à l’amélioration de la situation de approuvé une série d’accords internationaux ont été approuvés en plus de plusieurs accords internationaux.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *