Suspension de l’examen du dossier Boukhari

La Cour d’appel de Casablanca a décidé, mardi, de suspendre l’examen du dossier d’Ahmed Boukhari en attendant de statuer au sujet de l’action pénale concernant l’authenticité des documents disponibles chez le juge d’instruction, et ce suite à une requête de la défense. Selon ces documents, qualifiés de faux par les avocats de Boukhari, ce dernier n’aurait pas été en fonction entre août 1965 et mars 1966, période coïncidant avec les faits invoqués. Poursuivi pour diffamation par Mohamed Achaâchi (décédé en 2002), Abdelkader Saka et Mohamed Mesnaoui, Ahmed Boukhari a été condamné, en décembre 2001, par le tribunal de 1-ère instance de Casablanca-Anfa, à trois mois de prison ferme assortis d’une amende de 20.000 DH et au versement d’un dédommagement de 100.000 DH au profit des plaignants.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *