Taïb Cherkaoui dénombre 45 révocations et suspensions

Le nombre de mesures de révocation et de suspension prises à l’encontre de certains présidents et vice-présidents de conseils communaux a atteint 45 cas durant le dernier mandat, a affirmé mercredi à Rabat le ministre de l’Intérieur, Taïb Cherkaoui. En réponse à une question orale à la Chambre des représentants sur les dysfonctionnements dans la gestion au niveau des collectivités locales, M.Cherkaoui a relevé au sujet des infractions commises par les présidents ou les vice-présidents des conseils communaux, que le ministère a pris les mesures disciplinaires prévues par la réglementation en vigueur à l’encontre des contrevenants sur la base des rapports des Cours régionales des comptes.
«Il est normal que la période ayant suivi les élections communales connaisse certaines difficultés», a indiqué M. Cherkaoui dans une réponse lue en son nom par le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Khalid Naciri. «Pour éviter que ce genre de dysfonctionnements se reproduise , le ministère a élaboré une série de circulaires dans le but de clarifier les nouvelles dispositions introduites par les lois ayant fait l’objet d’amendements», a-t-il ajouté. M. Cherkaoui a également rappelé dans ce cadre que son département a élaboré une note d’orientation relative à la passation des pouvoirs, outre des circulaires afférentes à la constitution d’instances dirigeantes, à la délégation des attributions du président du conseil communal aux vice-présidents et au contrôle des décisions des conseils communaux. Il a également fait état d’autres circulaires relatives à la constitution des instances dirigeantes au sein des conseils préfectoraux et provinciaux et à l’application de l’article 48 de la Charte communale consécutif au règlement des différends à l’amiable.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *