Tapis volant

Dans son édition du 12 novembre, le quotidien israélien «Maariv» publie dans sa rubrique économie un écho intitulé, «Nous revenons au Maroc et selon lequel, la société israélienne le «Tapis volant» organisera, à partir de 2004, des vols sur la ville de Marrakech». L’article, signé Ranit Naor, ajoute que le ministre du Tourisme marocain aurait garanti au «Tapis volant», le droit prioritaire d’organiser des vols commerciaux sur Marrakech. Et d’ajouter que c’est à Londres que le directeur général du «Tapis volant, Yaron Miler, aurait rencontré Adil Douiri, lors du Congrès touristique international, WTM. Selon un accord, à partir du 5 janvier 2004, le «Tapis volant» organisera deux vols par semaine sur Marrakech, via Barcelone, sur la base de «forfaits de vacances» pour les week-ends où des tours organisés de 8 jours. Les vols seraient assurés par une compagnie aérienne espagnole, avec un accueil prévu deux ou trois jours avant la date du vol. Les visas seraient délivrés aux Israéliens à l’aéroport de Marrakech, sur la base d’une liste que doit envoyer « Tapis volant ». A Marrakech, ajoute la chronique, existent deux casinos, à l’hôtel Mamounia et au Saadi. Le forfait prévoit 4 nuits à Marrakech au prix de 546 dollars US et le tour de 10 jours comprenant la visite de Fès, Casablanca, Rabat, Marrakech et du désert coûtera 1450 dollars US. Dès cette annonce, les appétits sont aiguisés et en Israël on se demande si cette annonce israélienne est dépassée aujourd’hui et si les vols seront ouverts à toutes les compagnies de tourisme israéliennes. De même, on se demande si le visa sera délivré avec la même procédure à tous les Israéliens dans tous les aéroports du Maroc…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *