Tension au PJD

Le Parti de la Justice et du Développement (PJD) serait au bord d’une nouvelle crise interne. Selon des sources informées, un conflit entre le secrétaire général du parti et les membres du groupe parlementaire serait à l’origine de cette nouvelle crise qui risque de s’aggraver durant les prochains jours. C’est la désignation du chef du groupe parlementaire qui a posé problème, affirme notre source qui explique que dans le cadre de la préparation de la rentrée législative, les députés du PJD se sont réunis, samedi dernier, afin de désigner leur chef du groupe parlementaire. Lors de cette réunion, les députés islamistes qui sont dans leur majorité des sympathisants du député Mustapha Ramid ont voté à l’unanimité pour ce dernier le préférant ainsi à Abdellah Baha qui leur aurait été imposé l’année dernière. Face à ce choix, le secrétariat général, qui a le droit de l’avaliser ou de le rejeter, a posé plusieurs conditions pour accepter l’élection de Ramid. Mais, ce dernier a préféré renoncer au poste de chef du groupe parlementaire estimant que les conditions du secrétariat général du PJD sont non avenues.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *