Thomas Riley se réunit avec le nouveau secrétaire général du PJD

L’ambassadeur des Etats-Unis à Rabat, Thomas Riley, s’est rendu, mercredi 13 août, au siège du Parti de la justice et du développement (PJD) à Rabat, en visite de « courtoisie ». Le représentant de l’administration américaine au Royaume, affirme-t-on du côté du parti islamiste, aurait fait le déplacement pour féliciter Abdelilah Benkirane, pour son élection à la tête du PJD. S’agit-il uniquement de cela ? En tout cas, rien n’a filtré sur la teneur réelle de l’entretien qui a eu lieu entre l’ambassadeur et le nouveau secrétaire général du PJD. Même si ce dernier a indiqué, à travers sa presse officielle, avoir évoqué avec le représentant américain la situation en Irak et exigé le retrait des forces américaines du territoire irakien. Il est à rappeler que, depuis son arrivée au Maroc, M. Riley a tenu à entretenir des relations directes avec les dirigeants des partis politiques notamment le PJD au lieu de laisser faire son service politique comme cela a toujours été le cas.
La seule exception est celle du mouvement Al Adl Wal Ihssane qu’il n’a pas osé approcher directement.
En tout cas, ses « conseillers politiques » font le nécessaire et maintiennent des contacts réguliers avec les membres influents du cercle politique de la Jamaâ et de la famille du chef de la mouvance, Abdessalam Yassine.  
Il est à signaler que l’administration américaine accorde un grand intéret au modèle marocain en matière de gestion de l’islamisme partisan.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *