Tourisme : Fès reprend la main

Tourisme : Fès reprend la main

Les septièmes Assises Internationales du tourisme qui s’ouvrent ce 28 avril 2007 à Fès, ville d’où est parti cet événement il y a sept ans, revêtent un goût de bilan de la vision 2010 avant l’heure. Fort de la concession des cinq stations du plan Azur, et du lancement de stations intermédiaires comme Tamuda Bay, le  ministre du Tourisme ainsi que son staff abordent l’événement en position confortable. Adil Douiri devra néanmoins profiter de cette grande tribune intervenue à quelques mois des élections législatives,  pour rassurer les investisseurs sur la pérennité des projets engagés.  La totalité des partenaires marocains internationaux seront présents ou se feront représenter.  Il va sans dire , au vu du tableau de bord des dernières statistiques du Département du Tourisme, que le rythme d’évolution de l’activité est assez inégal d’une ville à une autre. Quoi qu’avec une       évolution de 14% des nuitées sur le premier trimestre, Fès est largement distancée par Marrakech, Agadir et même Casablanca.  La ville ocre continue d’aligner les records, réalisant une croissance de 20% des nuitées. L’on note cependant une certaine décélération à Agadir (8%), une dynamique forte à Casablanca (15%). Dans l’ensemble,  au cours des trois premiers mois de l’année 2007, le volume des nuitées générées par les  non-résidents a atteint 3 millions , en augmentation de 16% par rapport à fin mars 2006.
Sur le fond, rien n’a changé au niveau du classement des marchés émetteurs à fin mars. L’analyse par marché émetteur montre que la progression des nuitées enregistrées (+14% par rapport à fin mars 2006, soit +470 000 nuitées) est due en grande partie aux performances affichées par la France (+14%, soit +183 000 nuitées) et le Royaume Uni (+41%, soit +110 000 nuitées). Ces deux principaux marchés participent à cette progression à hauteur de 62%. Les autres marchés ont tous réalisés des augmentations à deux chiffres. A l’exception du marché belge et arabe, toutes les autres destinations sont en hausse à l’image de l’Allemagne (+11%), de l’Italie (10%) et surtout des pays scandinaves (25%).
Les hôteliers de Marrakech s’en sortent mieux avec un taux d’occupation de 67%, suivi d’Agadir (64%) et de Casablanca (58%).
Une configuration que l’on retrouve au niveau des aéroports. Au terme du premier trimestre 2007, le nombre de passagers internationaux ayant transité par les aéroports internationaux du Royaume a atteint 2,1 millions personnes, contre 1,7 million à la même période de l’année dernière soit une croissance de +23%. 46% des passagers sont passés par le Hub de l’aéroport Mohammed V contre 49% il y a une année. Les aéroports des deux principaux pôles touristiques du Royaume, en l’occurrence Marrakech Ménara et Agadir Al Massira, drainent des parts respectives de 31% et 12%. Ces trois aéroports affichent des performances à deux chiffres : +16% pour l’aéroport Mohammed V, +39% pour Marrakech Ménara et +11% pour Agadir Al Massira.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *