Transport urbain : polémique entre privés et autorité de Rabat

Les opérateurs privés du transport urbain à Rabat donnent de la voix après la publication de l’appel à manifestation d’intérêt pour la gestion déléguée du secteur à Rabat, Salé et Skhirat-Témara. Les privés menacent d’une grève et demandent le retrait dudit appel lancé par le ministère de l’Intérieur, qui, selon eux, signifie la fin de leurs activités puisqu’il accorde à l’éventuel gestionnaire délégué une exclusivité de 15 ans (avec possibilité de prorogation de sept ans). Contacté par ALM, Hassan Amrani, wali de la Région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaërs, a indiqué qu’il avait proposé aux opérateurs privés de se regrouper pour présenter un projet commun. Ce qu’ils ont rejeté. Il affirme ambitionner, pour Rabat, un réseau de transport urbain par bus qui soit "satisfaisant, non polluant et surtout ponctuel". Une autre réunion est programmée entre les deux parties.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *