Trois Sénégalais devant la justice à Casablanca pour falsification de visas

Trois ressortissants sénégalais dont une femme ont été arrêtés, dernièrement par les éléments de la brigade d’émigration clandestine de la PJ de Casablanca-Anfa pour falsification de visa, usage de faux et complicité. Il s’agit de N’dour Salio, 21 ans, M’barek Cirine Hadji, alias Laz, 30 ans et N’dioli Nediay, 22 ans. C’est le premier mis en cause qui a été arrêté à l’aéroport Mohammed V à Casablanca en possession d’un passeport portant un faux visa. Il avait l’intention de prendre l’avion allant vers Malaga en Espagne. Ce bachelier en science économique a gagné le Maroc légalement, le 8 février 2004, afin de rencontrer le deuxième prévenu, demeurant au quartier El Oulfa à Casablanca, qui doit l’aider à émigrer clandestinement vers l’Europe. L’enquête policière a révélé que Laz n’est qu’un rabatteur qui met en relation les rêveur de l’Eldorado sénégalais et un certain Hadj Ali, actuellement en état de fuite. Les deux premiers prévenus sénégalais et la troisième, qui est une candidate à l’émigration clandestine, ont été traduits devant la Chambre correctionnelle près le tribunal de première instance de Casablanca-Anfa.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *