Troisième édition de Women’s Tribune : L’engagement des femmes dans la gouvernance

Le Women’s Tribune (WT), dont la 3ème édition se tiendra du 6 au 8 mai à Essaouira, est invité à approfondir les débats sur le renforcement du leadership des femmes de la Méditerranée et de l’Afrique, a estimé, Fathia Bennis, présidente de l’Association Women’s Tribune.  «Le WT est également convié à s’interroger sur l’actualité récente du monde arabe qui a mis au premier plan une jeunesse déterminée à prendre son avenir en main», a-t-elle affirmé dans une déclaration à la MAP.  Mme Bennis a également indiqué que la femme est vecteur de valeurs de paix, de tolérance et de respect de la différence et de la diversité, d’où la nécessité de renforcer son rôle dans le processus de gestion et de prise de décision.  Le WT est un espace de mixité dont l’objectif est de renforcer le leadership des femmes arabo-africaines en tant qu’actrices du développement de la société d’aujourd’hui et de demain, tant au niveau national qu’international, a-t-elle dit. Mme Bennis s’est félicitée des réalisations des éditions précédentes de ce forum annuel qui est devenu un lieu de partage, de réflexion et d’actions, dont la principale mission est la promotion de la place des femmes, leur vision et leur visibilité au sein de la société. Mme Bennis a rappelé, dans ce sens, que l’édition 2009 qui avait porté sur «Education, politique et économie», s’était soldée par la remise d’un chèque de 400.000 DH à la fondation Zakoura pour l’éducation, pour permettre à des enfants démunis du monde rural de reprendre le chemin de l’école, ajoutant que la deuxième édition a recommandé la création d’un observatoire pour la promotion de la parité et de l’égalité des chances.  Organisée sous le Haut patronage de SM le Roi, la 3ème édition du WT, initiée sous le  thème «l’engagement des femmes dans la gouvernance», sera marquée par des débats tournés autour de trois thématiques principales: «Femmes et gouvernance politique», «la jeunesse arabe au rendez-vous de la citoyenneté» et «femmes et religion, quelles voies de modernisation».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *