Un accompagnement financier pour le Plan Maroc Vert

Un accompagnement financier pour le Plan Maroc Vert

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a donné le samedi 1er novembre à la commune rurale Lamaachat, à Safi, le coup d’envoi des travaux de mise à niveau du village des pêcheurs «Bahara», au centre d’estivage Souiria Laqdima. Ce projet a nécessité une enveloppe budgétaire de près de 150 millions de dirhams. À cette occasion, SM le Roi s’est enquis d’une série de projets structurants portant sur les programmes de généralisation de l’accès à l’eau potable au profit des populations rurales, d’électrification rurale et des routes, en plus du bilan et du programme d’action de l’INDH. Un centre de formation professionnelle a été inauguré par la suite par le Souverain. Ce centre  est situé au sein de l’établissement pénitentiaire de Safi. Dans ce cadre, des explications ont été fournies à SM le Roi sur l’état d’avancement du programme de réinsertion socioprofessionnelle des détenus mené par la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus depuis 2003. Ainsi, le bilan du programme d’action de la Fondation jusqu’en 2008, qui a mobilisé quelque 59 millions de dirhams, est marqué par la création de 23 centres de formation professionnelle à travers les différents établissements pénitentiaires et la programmation de la formation dans 49 filières différentes touchant 7 secteurs de formation. Par ailleurs, le Souverain a procédé à l’inauguration de la section régionale du Centre national Mohammed VI des handicapés.  La réalisation de ce centre a nécessité une enveloppe budgétaire de près de 18 millions de dirhams. Par ailleurs, le Souverain a présidé, vendredi 31 octobre à la commune rurale Bni Hlal, la cérémonie de signature d’un contrat-programme portant sur l’accompagnement financier du Plan Maroc Vert au titre de la période 2009-2013. Il s’agit de la mobilisation par le Crédit agricole, à compter du 1er janvier 2009, d’une enveloppe de 20 milliards DH pour le secteur agricole et agroalimentaire.
En effet, 14 milliards DH serviront au financement des besoins en investissements des agriculteurs selon l’approche bancaire classique, 5 milliards de dirhams de financement à travers la Société de financement pour le développement agricole (SFDA, filiale du Groupe CAM Crédit Agricole du Maroc) dans le but de permettre aux petits agriculteurs d’accéder aux crédits) et 1 milliard DH de financement à travers la Fondation Ardi de microcrédit.
Signé par le ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch, le ministre de l’Economie et des Finances Salaheddine Mezouar, et le président du directoire du Crédit Agricole du Maroc, Tarik Sijilmassi, ce contrat-programme précise que l’accompagnement pourrait également porter sur toutes autres initiatives dont l’Etat souhaiterait confier la mise en œuvre au groupe CAM et qui devraient faire l’objet, chacune, d’un avenant à la présente convention ou d’un contrat à part, au cas par cas.  Toujours le vendredi 31 octobre, SM le Roi Mohammed VI s’est enquis des projets de mise à niveau de la ville de Sidi Bennour et du programme pour l’amélioration des conditions de vie des habitants des bidonvilles. Le ministère de l’Habitat, de l’urbanisme et de l’Aménagement de l’espace a alloué une enveloppe de 78 millions dirhams àce projet.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *