Un aéroport pour Benslimane

Un aéroport pour Benslimane

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a présidé, mercredi à l’aéroport de Benslimane, la cérémonie de signature de deux conventions de partenariat relatives à la réalisation de cet aérodrome et au transfert des activités de l’aéroport de  Casa-Anfa .
La première est relative au financement et au transfert de propriété des  terrains où seront réalisés respectivement le projet de Casablanca-Anfa et  l’aéroport de Benslimane.
Quant à la seconde convention, elle porte sur la matérialisation de l’accord existant  entre les parties signataires en vue du transfert des activités de l’aéroport,  des installations et des logements militaires de Casa-Anfa à Benslimane et la  valorisation des terrains par la réalisation d’un grand projet urbanistique à  Casa-Anfa.
Le Souverain a également procédé à l’inauguration de la piste d’envol de  l’aéroport de Benslimane et à la pose de la première pierre de ses installations civiles et militaires.
Cet aérodrome, qui sera doté de l’ensemble  des équipements aéronautiques répondant aux normes de l’Organisation de  l’aviation civile internationale, s’étend sur un terrain domanial d’une superficie globale clôturée  de 2057 ha avec une zone de développement futur de 763 ha. Sa piste  actuelle est longue de 3200 m et large de 45 m et peut accueillir de gros  avions et sa zone civile, qui est d’une superficie de 874 ha, sera destinée aux infrastructures  liées aux activités aéronautiques, y compris celles de la RAM Academy.
Dans la zone militaire, le projet prévoit de reproduire notamment les activités militaires de Casablanca-Anfa, outre les équipements socioculturels communs (écoles, centres de santé, mosquée, …)
Le coût global de ce projet, dans ses composantes civile et militaire, s’élève à 1.800 MDH, dont 470,70 MDH pour les infrastructures et  équipements communs, 213,10 MDH pour le programme de l’ONDA, 30,50 MDH pour le  programme RAM, 369,40 MDH pour le programme AMG/FRA, 168,30 MDH pour le  programme 4è B.I, 434 MDH pour les logements et équipements socioculturels et  114 MDH pour les études architecturales et techniques.
Dans une déclaration à l’issue de la cérémonie, le ministre de l’Equipement et des Transports, Karim Ghellab a précisé que le projet de transfert des activités de l’aéroport de Casa-Anfa à Benslimane s’inscrit dans le cadre de la mise en  œuvre du Projet urbanistique d’Anfa et qu’il permet de dégager une assiette  foncière d’une superficie de 350 ha au cœur de Casablanca.
Il a, en outre, rappelé que, malgré l’achèvement de la piste d’atterrissage et des travaux d’équipements  de navigation et de sécurité aérienne, il y a quelques mois, «il est apparu  nécessaire de réaliser des compléments d’études et de préparatifs de la  plate-forme aéroportuaire, liés notamment à la globalité du projet et à la  prise en compte de chacune de ses multiples composantes ainsi que sa mise en  conformité aux normes OACI pour exploitation civile».
Aussi «il a fallu coordonner davantage avec les autres intervenants sur le site et  toutes les parties concernées par le projet  afin d’arriver à matérialiser des  accords formels avec des zones d’intervention délimitées et des plannings de  réalisation de travaux fixés», a-t-il également noté.
L’ «ONDA a totalement achevé la réalisation des infrastructures et  des équipements aéronautiques, pour un montant d’environ 200 MDH», a-t-il fait  savoir, ajoutant que «toutes les études nécessaires ont été réalisées et tous  les équipements OACI de navigation et de sécurité ont été mis en place ; ce qui  nous permet d’autoriser, avec assurance, dès à présent l’ouverture de  l’aéroport aux activités aériennes civiles en attendant la fin des travaux  impartis à l’ONDA en août 2007».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *