Un an de prison pour cinq femmes terroristes

La chambre criminelle près la Cour d’appel de Rabat a condamné lundi soir cinq femmes à un an de prison ferme en vertu de la loi antiterroriste. Il s’agit de la deuxième condamnation de femmes pour terrorisme depuis le procès des sœurs Sana’e et Imane Laghriss, les jumelles condamnées à cinq ans de prison pendant l’automne 2003.
Bouchra et Fatima Bouarfa, les sœurs de Mohcine Bouarfa, poursuivies en état d’arrestation, ont été condamnées pour non dénonciation de crimes terroristes.
Fatiha Slimani, Touria Haidouri et Sabah Ziani, condamnées par contumace à la même peine, étaient poursuivies en liberté provisoire. Elles l’ont été pour assistance à des terroristes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *