Un appel à l’Algérie pour libérer les séquestrés de Tindouf

Le président de l’Union internationale pour le soutien de l’autonomie au Sahara, Mohamed Sokrat a appelé, samedi à Khouribga, l’Algérie à libérer les Sahraouis séquestrés dans les camps de Tindouf et à ne pas faire commerce de leur cause humanitaire. Il a souligné que les séquestrés dans les camps de Tindouf aspirent à regagner leur mère patrie et a plaidé pour la mobilisation de tous les acteurs nationaux lors des forums internationaux pour l’ouverture d’un débat dans les camps de Tindouf.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *