Un bébé retrouvé mort à bord d’une patera

La Garde civile espagnole a découvert mardi un bébé mort à bord d’une patera qui a transporté, jusqu’aux côtes de Tarifa (sud), 21 immigrants clandestins, en majorité des Subsahariens, dont un bébé de trois ans admis dans un hôpital en état d’hypothermie sévère, a-t-on indiqué de source officielle. Parmi les 21 clandestins, arrivés vivants sur les côtes espagnoles, figuraient trois bébés et deux femmes enceintes, dont l’une a été admise à l’hôpital parce  qu’elle était en accouchement. Les autres immigrants, neuf hommes – sept Subsahariens et deux Marocains, dont le passeur – et neuf femmes subsahariennes, présentaient des symptômes d’hypothermie. Ils ont été pris en charge par la Croix Rouge espagnole. Le cadavre du bébé, qui avait à peine trois mois, a été transféré au cimetière de Botafuegos de la municipalité de Tarifa où il sera autopsié.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *