Un Egyptien condamné à 35 ans de prison pour espionnage

Un Egyptien a été condamné dimanche à un total de 35 ans de prison pour espionnage au profit de l’Iran et pour "avoir planifié d’assassiner" le président égyptien, par la Cour d’urgence de sûreté de l’Etat, qui a également condamné un diplomate iranien par contumace à 25 ans de prison. L’Egyptien Mahmoud Aïd Dabbous, 31 ans, a écopé de 25 ans de prison pour "avoir planifié d’assassiner le président de la République, Hosni Moubarak, et pour espionnage et obtention de pots-de-vin d’un pays étranger", a déclaré le président du tribunal Adel Abdel Salam dans l’énoncé du verdict.
M. Dabbous a également été condamné à "dix ans de prison pour intelligence avec un Etat étranger en vue de déstabiliser la sécurité en Egypte", selon le président de ce tribunal d’exception. Accusé d’être l’officier traitant du condamné égyptien, un ancien diplomate iranien en poste au Caire, Mohammed Reza Doust, a été condamné par contumace à 25 ans de prison.L’arrestation de M. Dabbous a donné un coup d’arrêt à une tentative de rapprochement diplomatique entre l’Iran et l’Egypte, dont les relations sont rompues depuis la Révolution islamique, en 1979.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *