Un élément armé tué à El-Khemis (Algérie)

Un élément armé a été tué par les forces de sécurité, dimanche matin, alors qu’il sortait de sa maison, à El-Khemis (Ain Defla: 140 km à l’ouest d’Alger), rapporte lundi, la presse algéroise. Il était accompagné d’autres éléments qui ont réussi à prendre la fuite. Un pistolet automatique et une bombe artisanale, trouvés sur lui, ont été récupérés.
D’autre part, un garde communal a été tué accidentellement par ses collègues qui tendaient une embuscade, samedi soir, dans les monts de Tizi Ouchir (Ain Defla).
La victime n’était pas de service et on ignore les raisons de sa présence sur les lieux.
Par ailleurs, « Le Soir d’Algérie », signale que Hassan Hattab, chef du Groupe Salafiste pour la Prédication et le Combat (GSPC), a réuni, au cours de la première semaine du Ramadan, les différents chefs des phalanges activant dans les wilayas de Tizi Ouzou, Bouira et Boumerdes, dans le but de trouver une nouvelle stratégie, notamment la réactivation de la guérilla urbaine avec de petits groupes ne dépassant pas six éléments. Citant des sources proches des services de sécurité, le journal souligne que cette nouvelle stratégie aura pour but de pousser l’Armée à desserrer l’étau autour des montagnes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *