Un Mauritanien accusé d’accointances avec l’organisation de Ben Laden

Un Mauritanien résidant habituellement aux États-unis, connu dans les milieux islamistes mauritaniens pour ses prises de position hostiles au régime de Maaouya Ould Taya, a été arrêté cette semaine en Mauritanie.
Mohamed Ould El Moktar, également connu sous le nom de « chinguitti », a été interpellé en début de semaine à Nema (1.200 km à l’est de Nouakchott), où il était allé rendre visite à des parents. Il a été transféré dans la capitale, où il était entendu dimanche par la police mauritanienne.
Ses parents, qui affirment ignorer les raisons de son interpellation, assurent également qu’il n’a aucun lien avec le réseau terroriste Al-qaïda d’Oussama Ben Laden et rien à voir avec les attentats du 11 septembre 2001 aux États-unis.
Selon ses proches, son arrestation pourrait en revanche être liée à ses prises de position hostiles au gouvernement mauritanien.
Mohamed Ould El Moktar avait violemment critiqué la régime en mai 2001, lors d’une émission télévisée consacrée à la « normalisation des relations entre la mauritanie et israël ». Il continuait en outre à publier dans la presse mauritanienne et étrangère des articles hostiles aux autorités de Nouakchott. Ould Moktar avait quitté la Mauritanie en 1994 et vivait depuis aux États-unis. Il était rentré pour des vacances, ont précisé ses proches.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *