Un médecin arrêté pour avortement illégal à Casablanca

Un médecin généraliste accusé d’avoir avorté plusieurs mamans qui désirent se débarrasser de leurs foetus, a été traduit, samedi dernier, devant la Chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca. Selon des sources judiciaires, le médecin mis en cause dispose d’un cabinet au quartier Sadri, préfecture Sidi Othmane-Ben M’sik, à Casablanca, où il se penchait sur l’avortement des mères-célibataires contre des sommes allant jusqu’au 1 500 dirhams. Les mêmes sources ont révélé que le mis en cause se débarrassait des foetus après l’avortement de la mère en les jetant dans la canalisations des égouts. Les enquêteurs de la police judiciaire qui ont déféré le médecin devant la cour d’appel de Casablanca ont identifié deux victimes et ont saisi des matériaux médicaux utilisés dans les opérations de l’IVG.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *