Un météorite tombé au Maroc révèle de nouvelles données

Des analyses scientifiques effectuées sur des fragments d’un météorite tombé en 2004 dans la région de Benguerir au Maroc, ont révélé de nouvelles données importantes à même de permettre aux astronomes de mieux comprendre le processus de création de l’ensemble du système solaire, selon une étude de l’Université d’Etat de l’Arizona (ASU). L’analyse de ces fragments a en effet révélé que ce corps céleste date de 4.5682 milliards d’années, chose qui montre que l’âge du système solaire serait plus vieux de jusqu’à 1,9 million d’années de ce que les scientifiques avaient jusqu’ici établi.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *