Un oubli qui coûte cher…

Le premier responsable de Sûreté nationale à Sefrou (un commissaire divisionnaire) a été relevé de ses fonctions et appelé à rejoindre la préfecture de police de Fès.
Ce dernier, selon des informations recueillies sur place, aurait "oublié" de transmettre à son administration les dossiers de plusieurs dizaines d’élèves et étudiants de la ville désireux de prendre part aux opérations de recrutement de la DGSN.
N’ayant pas reçu de convocations, ces derniers se sont déplacés sur les lieux des examens, à Fès, dans l’espoir de se voir retenus parmi les candidats. Là, ils s’étaient aperçus qu’il n’en était rien. Ils avaient organisé une manifestation sur place.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *