Un parti sénégalais défend les droits du Maroc

Le Front des Alliances Patriotiques (FAP), une des formations politiques de « la convergence autour du président de la république pour le 21 ème siècle » (CAP 21), s’est élevé contre les « tentatives menaçant l’intégrité territoriale du Maroc dans ses parties méditerranéenne et saharienne ». Dans un communiqué parvenu mardi au bureau de l’agence MAP à Dakar, le présidium du FAP, qui s’est réuni vendredi dernier dans son siège dakarois, a appelé « les dirigeants algériens » à adopter « une politique plus réaliste qui tient compte de l’intégrité territoriale d’un pays africain frère, le Maroc ». S’agissant des relations maroco-espagnoles, le FAP a « déploré la désuétude du nouveau langage de la diplomatie espagnole du genre : Ceuta (SEBTA) a été espagnole avant certaines villes de la péninsule ibérique. Ce qui nous rappelle à nous Sénégalais que : Saint-Louis (NDLR : ville au nord du Sénégal à la frontière avec la Mauritanie) a été française bien avant la ville de Lille ». Pour le FAP, ces « deux langages appartiennent à une même logique coloniale ».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *