Un sénateur espagnol persona non grata au Maroc

La visite que devait effectuer une délégation du Sénat espagnol au Maroc, du 28 mai au 2 juin, a été reportée à la demande de la deuxième Chambre du Parlement marocain. La visite des sénateurs espagnols était prévue dans le cadre des activités organisées par le Groupe d’amitié créé entre le Sénat espagnol et la Chambre des conseillers marocaine. De source informée, le report a été demandé par les conseillers marocains suite à la décision de la partie espagnole d’inclure un sénateur de la ville occupée de Sebta dans la liste des membres de la délégation qui allaient faire le déplacement à Rabat. Nicolás Fernández, sénateur du Parti Populaire (PP) est très connu pour ses positions très critiques vis-à-vis de la politique menée par le gouvernement socialiste en ce qui concerne les relations avec le Maroc. En plus, il a toujours revendiqué que toutes les délégations espagnoles visitant le Maroc devraient être accompagnées de responsables ou d’élus des deux villes occupées de Sebta et Mellilia. Contacté par ALM, le ministre chargé des Relations avec le Parlement, Saad Alami, a déclaré que "toute visite d’une délégation espagnole visant à renforcer l’amitié maroco-espagnole est la bienvenue, mais, il est clair que le fait d’inclure un sénateur de la ville occupée ne peut être qualifié de geste amical et les conseillers marocains ont trouvé qu’il s’agit là d’un acte de provocation". 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *