Un taux de croissance 5,1 % en termes réels entre 2009 et 2012

Le Produit intérieur brut (PIB) du Maroc devrait s’accroître de 5,1 % en termes réels entre 2009 et 2012, sous l’effet essentiellement de la bonne tenue des activités non-agricoles, qui devraient progresser de 5 % par an, estime la Direction des études et des prévisions financières (DEPF).  Dans son rapport d’activité 2008, la DEPF précise que pour l’année en cours, la croissance économique serait portée à 5,7 %, basée sur une campagne céréalière de 102 millions de quintaux, le maintien du prix moyen du pétrole brut à 60 dollars le baril et une parité de 1,4 dollar US pour un euro. Au niveau des projections économiques à moyen terme, la DEPF, qui relève du ministère de l’Economie et des Finances, indique que malgré un environnement mondial moins favorable, l’activité économique nationale devrait bénéficier de la poursuite des actions et réformes structurelles et des stratégies sectorielles visant la consolidation de la relance économique au Maroc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *