Une alliance divisée

La nouvelle alliance, scellée le 23 juillet dernier entre quatre nouveaux partis, n’aura duré que quelques semaines. Seule la formation de Chaquir Achahbar (Rénovation et justice) a décidé de prendre part aux Législatives. Le combat du peuple (Nidal Achaâb) de Malaki Malki, le Parti libéral réformateur de Mohamed Alouah et le Parti national des générations indépendantes de mohamed Benslimane ont, pour leurs parts, décidé de ne pas aller à la pêche.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *